BIEN-ÊTRE

Série bien-être: Ma remise en question

Dans le premier texte de cette série bien-être, je vous parlais du choix que j’avais fait de me choisir au quotidien. De mon désir de vouloir changer certaines facettes de ma personnalité qui me retenaient vers le bas et l’envie de mettre en lumière celles qui me rendent fière d’être la personne que je suis.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de mon cheminement. Et je tiens à soutenir qu’il s’agit de mon parcours personnel. Il faut d’abord comprendre que nous sommes tous et chacun en évolution à plusieurs moments dans nos vies et c’est ce qui fait notre beauté. Chaque étape, nouveau défi, circonstance et réalisation que nous avons la chance de vivre nous permettent de grandir. Ce qui fait également en sorte que nous parcourons notre chemin à des vitesses différentes. Il est donc primordial dans ce parcours de ne jamais se comparer à ceux qui croisent notre route. La seule personne avec qui nous devrions nous comparer est nous-même, afin de constater notre réelle évolution.

J’ai donc entamé ce processus de croissance personnelle il y a maintenant plus de 5 ans. Comme tout processus débute souvent par une période de réflexion, je crois avoir songé à la façon dont je me sentais durant plusieurs semaines afin de trouver une raison expliquant le vide que je ressentais. Cette réflexion m’a permis de comprendre que la façon dont je m’étais toujours définie ne me ressemblait plus vraiment. Et c’est suite à cette réalisation que je me suis arrêtée afin de faire un bilan.

C’était en quelque sorte ma première étape officielle. Tout a débuté par un bilan personnel à travers lequel je me suis posé beaucoup de questions. Celles qui m’ont réellement aidé dans ce cheminement, et qui m’aident d’ailleurs encore aujourd’hui, sont celles-ci:

Qu’est-ce qui me rend sincèrement heureuse? 

Qu’est-ce qui me fait vibrer? Et est-ce que je me permets de vivre ces moments?

Qu’est-ce que je peux faire afin de les inclure davantage dans ma vie?

Qu’est-ce que j’apprécie chez moi? 

Qu’est-ce qui me rend fière d’être la personne que je suis?

Est-ce que je mets suffisamment en lumière ces aspects de ma personnalité?

Est-ce que je les assume pleinement?

Qu’est-ce qui me retient vers le bas?

Qu’est-ce qui m’empêche d’avancer et de m’épanouir pleinement?

Qu’est-ce que je dois faire pour sortir ces aspects négatifs de ma vie?

Ça prend une dose de courage pour se regarder, et non pas dans le miroir, mais à l’intérieur, et de s’avouer qu’on désire changer. Durant cette période de réflexion, j’ai mis sur papier plusieurs mots, bouts de phrases et pensées qui me traversaient l’esprit. Je me mettais en quelque sorte à nue sur papier et je faisais face à ma vraie personne sans jugement mais aussi sans tabou. Sur ces nombreuses feuilles, je me souviens d’avoir écrit les mots TIMIDITÉ, NÉGATIVITÉ, DOUTES, JALOUSIE et de l’avoir rayés. C’était mon symbole officiel, ma façon de rayer cette partie de ma vie qui m’avait rendue malheureuse. À ce moment, je me permettais que ma timidité, ma négativité, mon manque de confiance en moi et mon envie constante du bonheur des autres soit chose du passé. Je ne me définissais plus ainsi et je n’y accordais plus d’importance. C’est aussi à ce moment que j’ai compris que tout ce que l’on nourrie se permet de grandir. Et c’est à partir de ce jour que j’ai pris la décision d’alimenter que le positif. En lui laissant toute la place, en y croyant et en le pratiquant, il ne pouvait que grandir et être contagieux. 

C’est sincèrement étrange d’écrire ces mots et de réaliser qu’il y a 5 ans, je me définissais ainsi (envieuse, timide, négative) et que dorénavant, j’en suis complètement à l’opposer. Voilà pourquoi il ne faut se comparer à personne d’autre que soi. Mon cheminement, j’en suis extrêmement fière, mais je suis également consciente qu’il s’agit d’un travail à long terme. Car chaque décision que l’on prend, réaction que l’on décide d’avoir face à une situation hors de notre contrôle et personne à qui l’on accorde une place dans notre vie a un impact sur notre bien-être. C’est donc à nous de faire les bons choix et les efforts afin de l’entretenir. 

Dans le prochain texte de cette série, je vous parlerai de comment j’en suis venue à vaincre ma timidité et ma négativité au quotidien. Car malgré le choix de laisser ces aspects de ma personnalité derrière, certains réflexes nous confrontent parfois à nous-même. Je vous partagerai mes conseils et réflexions face à ceux-ci. 

 

Previous Post

Articles que vous pourriez aimer

2 Commentaires

  • Reply Roxanne

    Simplement wow ! J’adore la façon dont tu écris et exprimes.J’ai bien hâte de lire la suite pour savoir comment travailler concrètement sur soi-même!Moi aussi j’aurais bien besoin de raigner quelques mots sur mon papier pour améliorer mon bien-être personnel. Tu m’inspire beaucoup par la tranquillité dont tu dégage.
    Merci beaucoup

    5 décembre 2018 at 9:43
  • Reply Dominique Lambert

    J’adore te lire! J’ai beaucoup aimé ton texte « se choisir » et maintenant lui aussi. Tes textes me font beaucoup de bien. Je te trouve très inspirante par tes textes qui m’oblige à me poser des questions et à faire une réflexion sur moi. J’ai hâte au prochain. Merci

    7 décembre 2018 at 9:16