BIEN-ÊTRE

Potager en rangées

Je vous présentais dans mon dernier billet notre potager en pots et ce pourquoi nous avions choisi de débuter la si belle saison du jardinage avec cette option. Par contre, une fois bien installés à notre nouveau chez-nous douillet, l’appel d’un potager régulier se faisait sentir.

Ainsi, nous avons opté pour un petit potager en rangées comprenant nos légumes favoris et les cocos tout autant que moi sommes hyper contents du résultat. On est alors bien heureux de vous présenter notre #PotagerDesPoirier ainsi que les précieux conseils reçus de la part des experts de chez Passion Jardins avec qui j’ai le plaisir de collaborer pour ce billet. 

Types de potager

Il faut d’abord savoir qu’une variété de potagers en terre s’offre à nous et qu’il faut choisir en fonction de son espace et de ses besoins. On pense, entre-autres, au jardin traditionnel, potager en carré, surélevé, vertical, ainsi qu’aux plates-bandes potagères qui deviennent de plus en plus populaires. Elles permettent d’embellir ses plates-bandes, tout en les rendant comestibles et maximisant son espace. Ici, selon l’espace disponible et sachant que les enfants nous aideront à jardiner, nous avons opté pour un potager en rangées. Comme il est à une hauteur accessible pour les enfants et qu’il est facile de circuler entre chaque rang afin de prendre soin des légumes, c’était un choix de potager idéal pour nous.

Préparation du sol

Nous avons d’abord préparé le sol en désherbant et retirant les mauvaises herbes qui se trouvaient sur toute la surface du potager (8 pi X 10 pi) et son pourtour. Nous avons ensuite remué la terre existante et ajouté une terre enrichie de compost. De plus, une membrane géotextile a été ajoutée dans les allées, entre chaque rang, afin de réduire le retour des mauvaises herbes et le désherbage hebdomadaire. Ainsi, c’est aussi plus facile pour les enfants de bien voir où il est possible de marcher. À noter qu’un paillis de coco ou de paille peut aussi être utilisé pour recouvrir les allées. 

Choix des légumes 

Notre sélection de légumes s’est faite plutôt simplement. Nous avons opté pour plusieurs de nos légumes favoris (concombres, brocolis, céleri, haricots, choux de Bruxelles) ainsi que quelques nouveautés (radis melon, tomates cerises bleues).  Surtout, il ne faut pas avoir peur de tenter la nouveauté et de faire des essais. On m’a répété qu’il s’agit de la meilleure façon d’apprendre et de peaufiner notre talent pour le jardinage. Mais malgré nos légumes chouchous et désirs de nouveautés, je vous recommande de demander conseils aux experts de Passion Jardins pour des choix adaptés à votre espace disponible et son exposition au soleil. 

Mise en terre

Une fois les bons légumes choisis, il est important d’effectuer la mise en terre selon leurs besoins. Même s’il est tentant de tout semer en même temps, comme nous avons les mains dans la terre, certaines variétés pourraient ne pas apprécier une mise en terre trop hâtive ou tardive. Par expérience, nous avons appris que la laitue, entre-autres, n’a pas apprécié d’être mise en terre en pleine chaleur de Juin. Ainsi, nous la sèmerons de nouveau à la fin Août, lorsque les températures auront tempérées. Et tout comme la laitue, plusieurs variétés de légumes arrivent à maturité en quelques semaines à peine. Ainsi, il ne faut pas perdre espoir si quelques-unes de nos premières tentatives sont infructueuses. Ou, au contraire, en profiter pour les semer à nouveau si les récoltes sont bonnes!

Arrosage

Malgré que toutes les étapes précédentes soient importantes, un arrosage adéquat est primordial. Ainsi, le sol doit demeurer humide, mais il est également important de ne pas trop arroser son potager. Il est alors important de valider si le sol est bien sec afin de l’arroser. On recommande également un arrosage abondant et matinal, très tôt si possible, afin que le sol puisse emmagasiner le plus d’humidité possible. Ici, j’adore sortir très tôt, un bon café à la main débuter ma journée par l’arrosage du potager. Un petit moment très doux dans ma routine matinale. On peut également l’arroser en soirée, lorsque la température se rafraîchit et que la rosée fait son apparition. Toutefois, les risques que l’eau demeure trop longtemps sur les feuilles sont plus élevés, ce qui peut causer des maladies.

Comme une méditation

Quelques-unes de ces étapes peuvent paraître plus longues ou exigeantes, je pense entre-autres aux désherbages hebdomadaires et aux arrosages, mais il s’agit vraiment de moments apaisants. Pour notre part, le jardinage se rapproche d’une méditation. Ça me permet d’être complètement dans l’instant présent et de mettre des énergies au bon développement d’un jardin et d’une passion. Un magnifique projet à faire en famille qui en plus, permet de développer l’observation et la patience aux enfants (et aux grands!)

Parlant de patience, dans mon prochain billet, je vous ferai part des meilleurs conseils et astuces afin de bien entretenir son potager, régulier et en pots, afin de garder plaisir à jardiner et avoir de belles récoltes.

Cet article est une collaboration rémunérée avec Passion Jardins. Tous les avis et impressions partagés dans cet article sont les miens et sincères.

Previous Post Next Post

À lire aussi

Laisser un commentaire